Patrick Giani
Astropsychologue, spiritualiste et écrivain
Patrick Giani
Les douze chemins
de la relation amoureuse
Extrait d'une conférence donnée en août 2002

Tout comme une fleur, l’Amour a de nombreuses pétales.
A l’image du Zodiaque, les douze chemins de l’Amour nous apprennent de belles leçons de vie. Mais chaque étape est également semée d’embûches et de pièges, qu’on les vive à l’adolescence, à l’âge adulte ou à l’âge mûr. De la période du flirt à celle de l’union, de la période de crise à l’amour spirituel, ces chemins de l'Amour sont autant de pétales colorées et sublimes qui peuvent nous ouvrir le cœur comme un lotus au soleil.
En fait, le processus de l’expérience amoureuse est semblable à la plupart des processus que nous rencontrons dans la Nature: la naissance de la feuille d’un arbre, sa croissance puis sa chute à l’automne sont conditionnées par les mêmes lois qui régissent les relations amoureuses. Le processus de l’Amour comporte donc lui aussi douze phases, que nous allons explorer l’une après l’autre, en mettant en avant ses particularités, ses joies et ses peines, ses pièges et ses leçons de vie.

Quel que soit l'âge, une rencontre lors de la phase Bélier de l’Amour est toujours excitante: les regards se croisent, les pupilles s’illuminent d’une lueur inhabituelle, le ton des voix se fait enjoué, charmeur ou suave, les gestes trahissent le trouble ou l’excitation, bref : on est conquis par le charme de l’autre, et parfois on en tombe amoureux. Le légendaire coup de foudre, dont on n’est jamais sûr que ce soit réellement de l’amour, est typique de la phase Bélier, avec son côté passionnel qui fait ressembler les partenaires à deux enfants en train de refaire le monde… comme s'ils étaient seuls au monde.
A l’adolescence, cette phase ressemble à un feu de paille ! Elle débute rapidement mais elle s’éteint tout aussi vite. On expérimente chaque relation comme si l'on explorait un nouveau lieu de vacances : si l'on s'ennuie, on change de partenaire. Parfois, le flirt à peine consommé, on passe à quelqu’un d’autre. Un détail qui cloche dans son look, une odeur de peau qui ne convient pas ou une phrase déplaisante et c’est fini !
A l’âge adulte, cette phase Bélier est vécue sur le mode de la passion: on se jette éperdument dans les bras l'un de l'autre, on est porté par l'élan du désir comme la vague soulève le bateau en pleine mer! Et parfois, c'est la tempête du cœur, avec ses débordements fiévreux, ses passions exclusives ou ses ardeurs exaltées qui ne durent qu'une saison. Mais vers la trentaine, le corps a ses raisons que la raison ignore, et comme le dit si bien Jacques Brel dans sa chanson "Les vieux amants" : il faut bien que le corps exulte…
A l’âge mûr, cette phase est vécue avec plus de retenue: on ne se laisse plus aussi facilement tenter par de brèves passions car on sait que ce mot vient du latin patio et signifie… souffrance. Mais on aspire tout de même à revivre les élans du cœur avec enthousiasme, aussi on accorde plus de place aux premières étapes de la relation. On contrôle les élans de Mars en vivant plus intensément les prémices de la rencontre: on laisse monter le désir en soi comme le mercure dans le thermomètre, et quand il commence à faire trop chaud, on prépare l'alcôve et les premières étreintes comme une véritable cérémonie religieuse. Ainsi, on peut aborder sans trop de précipitation la phase suivante, celle du Taureau:

La phase Taureau de l’Amour est, à l'image du signe, assez sensuelle. En effet, Vénus préside aux ébats amoureux de cette période ardente, faite de plaisirs partagés et de complicité sexuelle. Chez les adolescents, elle en est à son apprentissage: on découvre le corps du partenaire en même temps que les possibilités de son propre corps, on teste aussi son degré de jalousie ou sa susceptibilité. C'est dans cette phase que les ados se rendent compte s'ils s'accordent physiquement ou pas et s'ils décident de poursuivre ou non.
A l’âge adulte, la phase Taureau est vécue sur le mode passionnel: on explore avec délectation le corps de l'autre, on le goûte comme un fruit mûr, ou bien on n'en finit pas d'expérimenter les positions du Kama sutra; bref c'est l'extase, dans la mesure où les deux partenaires s'entendent bien sur le plan physique; sinon cette période est le prélude à des prises de pouvoir: l'un des partenaires tire la couverture à lui, accuse l'autre de ne pas savoir aimer ou tente d'en tirer profit. Il se peut même que l'autre aille dans ce sens et devienne dépendant. C'est le côté négatif de l'énergie vénusienne: on s'attache…
A l’âge mûr, cette phase est généralement vécue avec plus de maîtrise: les partenaires prennent le temps de se connaître physiquement car ils savent que cette période ne dure pas éternellement. Aussi, ils privilégient la qualité à la quantité: les préludes à l'Amour s'étirent, les baisers n'en finissent pas et, même après l'acte sexuel, les caresses se prolongent…

Ensuite vient la phase Gémeaux de l’Amour, celle qui permet aux partenaires de mieux se connaître. Après avoir découvert l'autre à travers son corps, on aspire à savoir qui se cache derrière l'apparence de son physique: c'est dans cette période que l'on découvre les multiples aspects de sa personnalité, avec ses qualités et ses défauts, ses goûts et ses aspirations. C'est donc Mercure qui préside à cette phase, avec ses questionnements, ses tête-à-tête exaltants, ses conversations interminables.
A l’adolescence, c'est la période où l'on teste, selon l'éducation reçue et les influences de l'entourage, les différentes facettes de la relation amoureuse, où l'on aime jouer, comme des enfants, au chat et à la souris, à se provoquer ou à se rendre jaloux. Les pièges sont nombreux durant cette phase, et beaucoup d'ados y tombent facilement, ce qui se traduit par des séparations. Mais le changement fréquent de partenaires permet de mieux connaître les pièges des relations affectives et, finalement, d'améliorer la connaissance des rapports amoureux.
A l’âge adulte, la phase Gémeaux est l'une des plus intéressantes: on découvre les pôles d'intérêts du partenaire et on les compare avec les siens, on se découvre des points communs, on échange des idées et des points de vue sur tout, on passe des heures à raconter son histoire, à rire de ses malheurs et à dire ses espérances. On fait découvrir à l'autre ses amis, ses lieux de sortie, ses connaissances. Le piège est parfois là, avec des tentations, des sujets de discorde ou des malentendus.
A l’âge mûr, cette phase est généralement vécue avec plus de distance: on prend le temps de se connaître en privilégiant l'écoute sensible, le discernement, l'intelligence du cœur. On échange les points de vue en prenant garde de ne pas froisser l'autre, mais on sait aussi attirer son attention sur ce qui pourrait améliorer la qualité de la relation. Mercure se fait plus profond, plus raisonnable et plus vrai dans son expression.

Puis vient la phase Cancer de l’Amour, où la Lune joue un rôle prédominant: on devient plus sensible à la présence de l'autre, à son absence aussi. On se surprend à rêver, à faire des plans pour l'avenir: une maison, un foyer chaleureux, des enfants. Mais cette phase sensible n'est pas vécue de la même manière selon les âges:
A l’adolescence, cette période est souvent critique car on habite encore chez les parents, aussi on fait généralement des visites de plus en plus fréquentes chez l'un puis chez l'autre. On ose même passer une après-midi ensemble, sans les parents si possible! Et quand la relation dure, le désir – inconscient ou pas – d'enfantement est là, avec toute la problématique que cela entraîne. Il faut dire que l'on n'est pas encore vraiment mûrs pour faire un couple…
A l’âge adulte, la phase Cancer est plus aisée à vivre. En effet, on aspire très vite à habiter ensemble, à partager le même toit, à profiter pleinement des soirées câlines devant un feu de cheminée ou des grasses matinées sous la couette. Le plus souvent, le désir d'enfant devient rapidement une réalité. Aussi, on prépare sa venue en faisant mieux connaissance avec la famille du conjoint, en épousant même celui-ci devant Monsieur le Maire, mais n'est-ce pas l'un des pièges de cette phase? A vouloir ainsi s'isoler du monde, à trop privilégier le couple et la maison qui l'abrite, ne risque-t-on pas d'aller trop vite?
A l’âge mûr, cette phase est volontairement différée: on sait qu'elle est essentielle mais on veut s'assurer que les bases sont solides, aussi on prend son temps. Comme généralement les partenaires ont chacun leur home, le couple qu'ils forment n'a pas forcément besoin d'un toit. Mais le temps passe et chacun pose la question: "On va chez toi ou chez moi?" Finalement, l'un des deux craque ou bien ils cherchent ensemble une nouvelle demeure, ce qui permet de remettre les pendules à l'heure des deux côtés par rapport au passé…

Après cette phase intimiste lunaire, vient la phase Lion de l’Amour, plus solaire: on ose sortir au grand jour, déclarer ouvertement sa flamme et son amour aux yeux de tous! Après les hésitations possibles des deux phases précédentes, on ouvre enfin son cœur.
Rares sont les adolescents qui arrivent à cette phase Lion car il est nécessaire d'avoir traversé plusieurs mois de vies communes. L'amour, à ce stade-là, nécessite tout d'abord de bien se connaître soi-même et de bien connaître le partenaire sous toutes ses coutures, d'accepter ses défauts et d'apprécier pleinement ses qualités, ce qui n'est pas le lot de la jeunesse...
A l’âge adulte, la phase Lion favorise le mariage: on veut de grandes pompes, une très belle robe et un cabriolet enguirlandé. Tel le Soleil au milieu de ses planètes on aspire à devenir, pour une journée, le plus beau couple du monde! Là aussi, n'est-ce pas trop tôt pour une union véritable, n'est-il pas souhaitable d'attendre la phase Balance?
A l’âge mûr, cette phase ne débouche pas obligatoirement sur un mariage car les partenaires ont généralement une vie de couple derrière eux. Aussi, ne sont-ils pas pressés de convoler en justes noces. Mais lorsque c'est le cas, ils préfèrent souvent un mariage discret, entourés de quelques amis chers, sans trop de tralala…

Puis vient la phase Vierge de l’Amour, où le couple est confronté aux vicissitudes du quotidien, aux tracas de la vie de famille, même sans enfants. Qui va sortir la poubelle? A qui le tour pour la vaisselle? Ni Mercure avec son intelligence pratique ni Cérès dans sa tentative de réunir tous les astéroïdes de la Grande Ceinture ne pourront dire où l'on a mis la dernière facture d'électricité! Comment s'organiser pour que l'Amour soit tout de même préservé, avec tous ces soucis matériels?
A l’âge adulte, la phase Vierge est assez problématique car généralement les enfants sont là, et les responsabilités qui vont avec: les soucis de santé, les mauvaises notes de l'un et la préparation du concours de l'autre, les vacances à prévoir, etc. On a beau s'organiser pour sauver un ou deux week-ends en amoureux à la campagne, difficile de trouver le temps de s'aimer! Le piège des habitudes est là, avec ses frustrations et ses colères larvées.
A l’âge mûr, cette phase se vit un peu mieux. Tout d'abord parce que les enfants sont déjà grands et qu'ils ne partagent pas forcément le quotidien du couple. Et puis, on connaît bien les pièges des habitudes et l'on sait s'organiser pour privilégier les moments intimes et les sorties en couple. De plus, on sait que la saison de la cigale, c'est l'été et que la fourmi est pleine de sagesse, n'est-ce pas?

Ensuite vient la phase Balance de l’Amour, la plus importante pour la plupart des couples puisqu'elle engage Vénus et son désir d'union, d'harmonie. A l'image des plateaux de la balance, on cherche le juste équilibre, tant dans les rapports amoureux que dans la vie quotidienne. On ne vit que pour le bonheur de l'autre, on se reflète dans les désirs du partenaire, on est bien à deux et l'on a besoin de rien d'autre. Le piège de cette phase est de trop s'isoler, de ne vivre que pour l'autre.
A l’âge adulte, la phase Balance aboutit généralement au mariage car le désir d'union est très fort, mais ce désir n'est pas motivé par le côté légal ou fastueux de la cérémonie: on se marie parce que l'on s'aime, un point c'est tout! Le couple est enfin prêt pour le véritable partage, celui des cœurs réunis.
A l’âge mûr, cette phase Balance est vécue comme l'aboutissement heureux d'un amour authentique, basé sur le respect et l'estime réciproque. Si l'on se marie à cet âge, c'est parce qu'on a trouvé son âme sœur. Loin des convenances et des formalités, on scelle cette union sacrée par un pacte d'amour ou une messe d'action de grâce, célébrés dans la plus grande intimité.

Puis vient l'inévitable phase Scorpion de l’Amour, où le couple est confronté à une crise, quel que soit l'âge et le niveau d'évolution des partenaires. Après le beau temps de la Balance… la pluie du Scorpion et ses remises en question plutoniennes: il est temps d'accepter les métamorphoses nécessaires à l'évolution du couple. Parfois la crise débouche sur une séparation mais n'est-ce pas là le plus grand piège de cette phase?
A l’âge adulte, la phase Scorpion est généralement vécue sur le plan sexuel: l'un des partenaires se laisse tenter par une aventure ou exige de l'autre plus qu'il n'est capable de donner. L'amour du cœur est descendu en dessous de la ceinture et c'est la frustration, le manque d'attention, le manque de caresses qui aboutissent à des disputes. C'est la période où l'on tire la couverture à soi, où l'on critique fréquemment les habitudes ou les comportements de l'autre. Le plus souvent, quand les sentiments ne parviennent plus à rapprocher les partenaires, cette période de crise aboutit à la rupture.
A l’âge mûr, cette phase est abordée avec un peu plus de sagesse. On sait que le temps émousse le désir mais on connaît aussi les pièges de la passion et de l'aventure sans lendemain. Aussi préfère-t-on espacer les étreintes afin de laisser monter le désir en soi, de mettre un peu de piment dans les moments intimes en variant les positions et les fantasmes. Le sexe se défait de tout tabou, de toutes retenues et c'est souvent une période de renaissance qui s'ensuit pour les partenaires, qui ont l'impression de vivre une seconde jeunesse!

Mais la véritable renaissance arrive avec la phase Sagittaire de l’Amour: on accepte de délaisser le côté animal afin de vivre de nouveaux idéaux en incarnant l'être humain que nous sommes. Le côté noble et vertueux du couple refait surface après ces périodes de crise et déjà de nouveaux horizons se laissent entrevoir.
A l’âge adulte, cette phase Sagittaire est vécue comme un nouveau départ: on remet les pendules à l'heure en parlant avec sincérité et franchise de ce qui est à changer dans les comportements. On part en voyage avec l'être aimé, un vrai voyage captivant et dépaysant, qui brise les habitudes de vie et renoue les cœurs. Tout doucement l'Amour refait surface, plus mûr, plus profond, plus authentique. On fait l'amour ensemble comme au premier jour…
A l’âge mûr, cette phase est une étape essentielle vers l'Amour spirituel. Les voyages apportent un nouveau souffle à la relation amoureuse mais les désirs s'émoussent. Les folies du corps ne sont plus satisfaisantes car on aspire à plus de profondeur, aussi certains couples se tournent vers le Tantra ou les disciplines contemplatives. Jupiter donne ainsi une leçon essentielle au couple, celle de la générosité, celle du don de soi.

Puis vient la phase Capricorne de l’Amour, où le couple arrive à sa maturité.
La relation est stable, les notions de fidélité et de respect sont complètement intégrées. On aspire à la tranquillité de l'esprit et du corps. A l'image de Saturne, on habite dans une maison isolée, à la campagne ou à la montagne, et l'on s'adonne à la réflexion, à la méditation ou au repos bien mérité. C'est pourquoi cette phase est généralement vécue à l'âge mûr, parfois même après des décennies de vies communes. Mais combien de couples arrivent jusqu'aux noces d'or, et dans quel état surtout? Car il ne suffit pas d'avoir vécu l'un à côté de l'autre pendant 50 ans pour le mériter, mais bien d'avoir su préserver estime, compréhension et tendresse pour l'être aimé durant tout ce temps.

La phase suivante va orienter différemment le couple: c'est dans la phase Verseau de l’Amour que les sentiments vont changer de direction. Dans les dix précédentes phases, l'Amour concernait uniquement les partenaires, alors que dans la phase Verseau, il s'extériorise, il cherche à se manifester hors du couple. On ne pense plus uniquement à l'autre mais aux autres. Uranus multiplie les occasions de faire plaisir, d'échanger et de donner, tant aux membres des deux familles qu'aux amis proches. Cela va parfois jusqu'à des participations à des actions humanitaires, des bonnes œuvres ou des actes charitables. Chacun élargit sa capacité d'aimer en prenant conscience de l'amour fraternel, de l'importance de la communauté humaine. On pense aussi à faire profiter autour de soi de son expérience, de son amitié , des leçons de vie acquises.

Et enfin, nous arrivons à la dernière phase, celle qui va réunir les cœurs au Divin: la phase Poissons de l’Amour, que bien peu de couples ont vécu depuis que la Terre tourne. Pourquoi? Parce qu'elle nécessite de dépasser les notions d'amour sentimental, d'amour charnel et même d'amour humanitaire pour vivre cette qualité d'amour ensemble. Il est nécessaire que les partenaires soient sur le même chemin d'évolution spirituelle, qu'ils aient élargi leur capacité de donner à autrui et qu'ils aient gardé en eux suffisamment de tendresse, d'estime et de compréhension mutuelle pour jouir de l'amour divin octroyé par les hiérarchies spirituelles. Bien entendu, dans ce vaste océan d'Amour, les mirages neptuniens sont nombreux et il faut en parallèle cultiver le discernement afin de ne point sombrer dans le dogmatisme ou les illusions.
Mais certains couples sont arrivés à ce stade d'amour spirituel, comme Sri Aurobindo et Mère, sa compagne. Ils se font de plus en plus rares dans nos sociétés "modernes" qui se coupent de plus en plus de la vie spirituelle. Et pourtant, lorsque nous sommes amoureux, qu'est-ce qui nous pousse vers l'élu de notre cœur ? Quel est ce sentiment puissant qui nous porte vers l'autre, quelle est l'essence de ce désir d'union sinon celui des cœurs et de l'Esprit ?
Bien sûr, il faut vivre toutes les phases de l'Amour, il est souhaitable de bien connaître les douze chemins essentiels de la relation amoureuse. Mais il est important de bien garder en mémoire le but final de tout ceci: l'union avec le divin.
Voilà à quoi chaque être humain aspire – inconsciemment le plus souvent – mais il faut, bien entendu, beaucoup de vies pour le comprendre…

Je vous remercie pour votre attention.

Partager

© 2002-2010 Patrick Giani - tous droits de reproduction,
de traduction et d'adaptation reserves pour tous pays.
Faire demande par email.


JUPITAIR

livre les trois dimensions de vos aspects astrologiques
editions jupitair
livre Semences pour la Nouvelle Terre
JUPITAIR
l'astrologie karmique
carte du ciel
livre patrick giani
Logiciels d'astrologie AstroQuick Mac PC
livre Les trois dimensions de votre theme astral
livre l'astrologie dans tous ses etats
livre patrick giani
hillsong
livre le retour du Christ